D’après Year Progress on est déjà à 27% de 2018. Je me suis dit que c’était le moment parfait pour rédiger quelques lignes sur l’année passée. C’est trop tard ? C’est pas grave, on y va quand même !

 

En 2017, je boucle ma troisième année de freelance à temps complet. C’est également ma meilleure année après deux années équivalentes. J’enregistre une augmentation de 48% d’augmentation de chiffre d’affaire comparé à l’année 2016.

Ce bilan positif s’explique notamment par un début d’année 2017 très bon avec le règlement de plusieurs factures conséquentes de 2016 (fin d’année très occupée).

Le chiffre est bon mais les projets sont répartis de manière trop inégale encore. Il se passe trop de périodes creuses à mon goût. Septembre/octobre fut notamment très calme.

J’ai facturé 24 projets différents. Dans la liste, j’ai particulièrement apprécié travailler sur :

La plupart de ces projets figurent dans ma dernière bande démo.

 

 

OFFF Barcelona

 

A l’exception du Motion Plus Design à Paris, je n’avais jamais participé à un festival de design sur plusieurs jours. En mai 2017, nous sommes partis avec trois collègues à Barcelone pendant une petite semaine pour le OFFF.

Le programme des conférences est très bien ficelé (le rythme est soutenu d’ailleurs). Je garde en mémoire notamment les interventions d’Ivan Cash, Annie Atkins, Calvin Sprague, et Vallée Duhamel.

Alors certes, on bave pendant trois jours mais on revient avec tellement d’idées ! Pour moi c’était aussi l’occasion de se retrouver entre créatifs, freelance ou non et pouvoir échanger sur nos métiers. A l’époque je travaillais encore de chez moi, et je communique assez rarement sur réseaux, forum, slack etc. Alors le combo tapas + bière + “Et toi tu fais comment pour relancer un impayé ?” me convient très bien !

Cette année, on retourne au OFFF en mai. En 2019, je pense peut être aller à Annecy.

 

 

Dehors le bureau !

 

Le OFFF ayant fait son petit effet, je me suis mise à chercher un espace de travail dès mon retour. Après deux essais, j’ai emménagé en mai dans un atelier collectif à 15 minutes de chez moi. Je découvre un nouveau rythme avec ce changement. Le trajet à vélo, les pause déj’ avec les collègues et le partage d’expériences, priceless ! Tant que j’habiterai en région parisienne, j’aurai du mal à revenir travailler chez moi, c’est sûr.

 

Back to the screenprint

 

Je me suis réinscrite pour une seconde année en dessin modèle vivant, seul moyen de m’imposer deux heures de dessin par semaine. J’aime donc je continue.

En parallèle, l’été dernier, j’ai ressorti le matériel de sérigraphie pour la réalisation d’un faire-part pour des copains ! Le matériel (acheté sur leboncoin il y a quelques temps) prenait la poussière mais ça été un réel plaisir de remettre les mains dans l’encre et l’impression fait-maison.

 

Ca a définitivement confirmé mon intérêt pour la discipline. Ca confirme aussi qu’il est très compliqué de pratiquer la sérigraphie chez moi (j’ai 25m2). Insolation, séchage, nettoyage des cadre, sans compter la manipulation des produits chimiques, c’est vraiment pas pratique. Du coup, si je veux continuer à pratiquer j’ai deux options :

  1. Soit je loue un espace dans un atelier de sérigraphie non loin de l’appart. j’en ai repéré un pas trop cher à Montreuil.
  2. Sinon, j’ai découvert cette seconde alternative récemment avec un système de pochoir à découper et des encres eco-friendly. Ce sera jamais la même finesse que la sérigraphie, mais suffisant pour l’utilisation que je souhaite en faire (cartes postales, petites affiches, tissu imprimé…).

 

 

Inktober & Selfpromo

 

J’ai participé à Inktober cette année ! Challenge initié par Jake Parker dont le but est de sortir un dessin/jour sur un thème donné. Le challenge est complètement libre, mais j’ai choisi de suivre les conditions à la lettre pour maximiser mes chances (vive les contraintes) ! Et globalement, l’expérience a été bonne ! Entre la satisfaction de réussir à poster une image tous les jours et apprendre à lâcher prise quitte à faire un dessin moyen/bof parfois. J’ai plutôt été surprise du résultat pour peu de temps passé (maximum 1h par dessin).

J’en ai profité pour revoir l’utilisation de mon compte instagram. Dehors les photos de vacances et les foodporn, hellooo les #workinprogress et les personnal projects.
Le but : que mon compte instagram devienne un nouvel outil de visibilité et une sorte de “succursale” de mon portfolio. Ca a plutôt bien marché pendant la période Inktober, du coup je continue !

J’envisage aussi de vendre certains des ces dessins, croquis, impressions sur une eshop en petite quantité. J’ai déjà créée mon shop tictail mais il est vide pour l’instant. J’hésite encore à faire sur etsy ou directement sur mon site avec un plugin wordpress ecommerce. Si vous avez des tuyaux/conseils la dessus, je prends 🙂

 

 

The Point Matos

 

Mon iMac de 2013 tourne toujours bien. Depuis que j’ai installé l’OS sur un flash externe, il est largement à la hauteur de mes besoins en motion design. Je ne fais pas les mise à jour d’Adobe.  Du coup, je travaille toujours avec la CC2014. La 2017 est tout de même installée au cas ou.

Pour l’illustration et le dessin, j’ai l’Intos Pro (la petite). Elle est très bien, mais je me sens un peu limitée quand je teste des nouvelles techniques. Quid d’un prochain investissement vers une Cintiq ou iPad pro ? Je me donne jusqu’à la fin de l’année pour continuer à l’expérimentation sur tablette classique. J’estime avoir de la marge de progression encore avant de pouvoir envisager ce nouvel investissement. Affaire à suivre donc. Si vous avez des conseils/retours, je suis aussi preneuse !

 

 

Permaculture & Vanlife

 

Côté perso, j’envisage toujours de quitter la région parisienne d’ici 2020 pour s’installer en campagne, faire un peu de rénovation et cultiver des fruits/légumes en micro-ferme. En attendant, j’expérimente dans ma cour intérieur et je bingewatch les vidéos de ma ferme autonome.

J’essaye également de réduire un maximum les dépenses superflues notamment avec le mouvement #nospendchallenge. Ca me permet d’économiser pour acquérir un petit fourgon l’année prochaine et le réaménager à ma sauce ou plutot à leur sauce.

Enfin, je me lance tout doucement dans des nouvelles habitudes de conso, notamment dans le zéro déchet. J’évite le suremballage, pour privilégier le vrac. On a ouvert un compostière de quartier à côté de chez moi. Et j’évite d’acheter du neuf pour m’habiller plutôt en friperie.

Ma cour intérieure – été 2017

 

Voilà pour 2017. La nouvelle année est déjà bien entamée et que dire de plus à part “the show must go on”. On prends les mêmes et on recommence, on se trompe parfois, on ajuste. On avance quoi !