2016 marque la troisième année de mon expérience freelance. Trois années d’évolution constante. J’ai décidé d’en faire un bilan court de la dernière année écoulée afin de fixer quelques objectifs pour la suite…

 

Janvier

On commence par mon passage à la Maison des Artistes, du moins au précompte MDA. Une décision qui a été un peu longue à prendre et qui me réserve, je le sais, des longues heures d’attente au téléphone afin d’avoir une info et quelques visites au Faubourg Poissonnière (adresse des bureaux parisiens).

Mais ça reste une très bonne décision, vu le montant des charges que j’ai payé en tant que profession libéral en 2016, je devrai voir une différence assez agréable cette année. J’attends néanmoins la confirmation de ce statut en mai de cette année au moment de remplir ma déclaration.

Pour rappel, les charges MDA sont d’environ 16%. En profession libérale, on est plutôt autour de 33% de charges. Le statut d’auteur réserve d’autres avantages, notamment si l’on souhaite se former. Mais j’y reviendrai plus tard…

Niveau boulot, ça commence fort également puisque j’intègre le LOFT de Publicis pour sa première édition pour le compte de Renault. Le principe : réunir pendant 4 semaines une quinzaine de freelances, DA, rédacteurs… pour travailler et sortir “en direct” du brand content pour alimenter les réseaux sociaux Renault. Je troque donc mon bureau pour un bel open space pendant un mois. L’occasion de rencontrer de nombreux freelances créatifs et de regoûter au travail d’équipe intense. Pour en savoir plus sur le LOFT. En parallèle, je termine l’animation de trois vidéos pour le Gret.

plan003_bis hugday_zoe2

 

Février

Après de longs mois de stress, je signe l’acquisition de mon appartement à Romainville en Seine Saint Denis ! Du coup, je fais une pause pendant quatre semaines pour me consacrer aux travaux avec l’aide de mes parents et mon frère. Le but étant d’y emménager rapidement. Au programme : cuisine et salle de bain à refaire à neuf. Le reste de l’appartement est heureusement sain et en bon état.

Alors certes, je n’habite plus à Paris intra-muros, mais :

  • Je ne suis pas très loin, le métro est à un quart d’heure en bus.
  • C’est plus calme et j’apprécie l’ambiance petite ville de mon quartier.
  • La vie globalement coûte moins cher (culturelle et pratique).
  • Je ne paye plus de loyer, mais je rembourse un emprunt.

 

Mars

La première édition du LOFT ayant été un succès, je suis vite rappelée pour participer au Loft – 2nde édition. Où j’ai entre autre, eu l’occasion de réaliser ce spot pour l’anniversaire de la Twizy et de travailler sur l’annonce du premier ePrix en Formule E dans Paris (je ne retrouve plus la vidéo sur Facebook) :/

Avril – Mai

Je profite d’un temps mort entre deux missions pour poser mes cartons dans mon nouvel appartement et partir faire la Loire à vélo avec des amis. Cinq jours de pédales, 350 kilomètres pour rejoindre Nantes depuis Orléans. Une manière facile et pas chère pour se dépayser et s’aérer l’esprit. Sur, ce sera à refaire en 2017 !

Dès mon retour, je commence un des gros projets de cette année avec l’agence AskMedia : animer une série de cinq films illustrés pour une campagne de la Banque Postale. Un beau travail d’équipe entre l’agence, l’illustrateur, moi-même, le sound designer et un planning hyper précis pour que scénario, storyboard, animation et sound design puissent être fait en parallèle. Ce projet se terminera en juin, avec beaucoup de jours off entre épisodes, mais pas assez pour caler un autre projet. Ce genre d’imprévus contre-productifs fera partie des aspects gestion de planning à améliorer en 2017 (si ce type de projet se profile).

C’est aussi l’occasion pour moi de me focaliser à 100% sur l’animation avec à chaque nouvel épisode, le challenge de mettre en mouvement les visuels d’Hadrien.

 

Episode 1Episode 3 – Episode 4 – Episode 5 

Je profite de ces temps morts pour participer au Chainamation, un projet collaboratif qui rassemble une dizaine d’animateurs partout dans le monde. Chacun a 72H pour animer 1-2 secondes. Je réalise aussi une autre animation/exercice pour le forum Motion Café. Des mini projets qui font du bien, qui boostent la créativité et la collaboration entre créatifs.

 

Juillet – Aout

Après un troisième passage au Loft Renault, s’entame la période creuse de Juillet/Aout. Je prends deux semaines de congés mais le reste de cette période a été trop calme niveau boulot. Ce sera aussi l’objectif de 2017 de diminuer au maximum ces périodes off involontaires. Si vous avez des conseils là dessus, je suis preneuse !

Là encore, je comble en acceptant de travailler sur le générique du court métrage Apollon réalisé par Loïc Dimitch. J’en ressors hyper enthousiaste et convaincue qu’il est important de prendre le temps de pratiquer en dehors de mon activité. Du coup, je m’inscris en cours de dessin modèle vivant. Je ressors également mon Nikon pour refaire connaissance avec la pellicule.

Quelques exemples sur mon Instagram.

 

Septembre

Les derniers mois de l’année ont été les plus productifs. Les projets arrivent dans tous les sens et pour équilibrer avec la période estivale un peu calme, j’en accepte plus que d’habitude, mais l’euphorie et l’excitation de tous ces projet fait du bien. Je réalise aussi, qu’en gérant bien son planning, je peux tout à fait jongler entre plusieurs projets pendant une période (quitte à ce que le rythme soit plus dense que d’habitude). Une évidence sûrement pour certain, mais j’étais assez timide la dessus de peur de ne pas respecter les deadlines.

Décembre

Enfin je reviens sur l’un des avantages d’être passée au statut d’auteur MDA : la formation ! Je découvre tard dans l’année qu’en tant qu’auteur, avec l’Afdas, j’ai le droit de postuler pour des formations financées à 100% (jusqu’à 7000 euros par an). Je me précipite sur l’occasion et postule pour deux semaines d’apprentissage sur Cinema 4D. Les conditions sont idéales : 5 élèves pour un formateur (on est presque dans le cour particulier franchement), une ambiance détendue et sérieuse. J’ai appris les bases du logiciels, ne me reste plus qu’à pratiquer at home, et vite l’intégrer dans des futurs projets (heeelllo VR).

Coworking or not coworking ?

Ca été la question de cette année, est ce que oui ou non, je loue un espace dédié pour mon travail ? Malgré tous les avantages évidents de séparer le travail de l’espace personnel, je préfère encore attendre un peu. Pour des raisons financières déjà, j’ai peur que la location d’un bureau (environ 300e par mois) fasse un gros trou dans ma trésorerie. Pour être honnête, c’est aussi que j’aime ma bulle/appart et m’y isoler pour bosser tranquillement, même si ma productivité n’en bénéficie pas toujours. Il est fort possible que cette année j’aille « tester » quelques espaces pour me faire une idée et me préparer au grand changement !

En bref, 2016 a été une année inégale en charge de travail avec des périodes une peu trop calmes et d’autres où je suis obligée de refuser des missions. La bonne nouvelle, c’est que mon chiffre d’affaire reste régulier lui, due à l’augmentation de mes tarifs en début d’année et des projets aux budgets plus conséquents. Le but en 2017 sera donc d’améliorer la gestion du planning, en prévoyant un peu mieux les périodes creuses, comblant les trous, démarcher plus. Niveau créatif pur, j’ai l’intention de travailler en particulier mes storyboard et styles frames (cadrage, perspectives, textures…). Je me suis également inscrite à la formation de JR Canest sur Learnsquared qui devrait m’aider à mieux rythmer mes animations. Un joli programme donc pour les mois qui viennent, peut-être même un peu ambitieux, mais l’important je pense, c’est de se fixer des objectifs !

Et vous c’est quoi vos objectifs cette année ?

 

Merci à l’ami/collègue Gweno qui m’a inspiré l’écriture de ce bilan 🙂